Le sens de la démocratie culturelle
 La démocratie culturelle aujourd’hui, pour quoi faire ?
Par Jacqueline Fastrès et Jean Blairon

Dans les années 70, Marcel Hicter, considérant que la démocratisation de la culture qu’il soutenait auparavant s’avérait décevante, lui opposa fermement un autre paradigme : celui de la démocratie culturelle.
Dans cette analyse, nous rappelons d’abord sur quel système d’oppositions Hicter base sa position : opposition entre rôles de création et de consommation ; récusation du confinement du champ artistique ; récusation de la césure individuel / collectif. Aujourd’hui, si cet héritage est toujours bien vivant, cette orientation n’est pas pour autant devenue la référence principale ou prioritaire. Dès lors, nous nous demandons quel rapport la démocratie culturelle entretient aujourd’hui avec d’autres champs, et même avec la production de la société en tant que telle. C’est autour de la notion d’animation culturelle chère à Marcel Hicter que nous construisons notre raisonnement. Lire l’analyse
Partager sur facebook
Partager sur whatsapp
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur print

Restez en contact avec nous

Inscrivez vous à notre Newsletter

Recevoir nos dernières actualités