Le tapis comme langage
Un projet présenté par

MDE Anderlecht

Partenaire artistique/culturel

Maak & Transmettre asbl

Année(s) de réalisation du projet
2021
Niveau d’apprentissage du groupe
Niveau PO3 CO3 – PE débutant CE débutant
Type de groupe
Alphabétisation /Femmes

Objectifs du projet : Sensibiliser à l’artisanat et à la production textile – Valoriser le savoir et la créativité des apprenantes – Impulser un dialogue tactile non-verbal qui pourrait générer une prise de parole plus libre des apprenantes – Créer du lien avec les acteurs-trices et habitant-e-s du quartier – Produire un/des tapis collectifs mettant en valeurs le dialogue qui s’est développé lors des ateliers – Présenter et valoriser le travail réalisé lors d’une exposition (si les mesures sanitaires le permettent) – possiblement dans la vitrine du Circularium – vue sur chaussée de Mons 95 – Produire une publication retraçant le projet

Le projet s’est organisé en ateliers de rencontres autour du textile comme vecteur de dialogue.

La technique du « tuft » est simple à comprendre et est particulièrement adaptée à des personnes ne maîtrisant pas le français. Échanges autour des connaissances acquises par les participantes et acquisition de nouveaux savoir-faire. Chacune apporte son bagage, sa créativité et son histoire. Le tapis est inhérent à toutes les cultures, espace de rencontre et d’échange, indice du chez soi. Il permet un dialogue et un langage autour de la création et de l’artisanat tout en utilisant une technique moderne.

L’asbl Maak & Transmettre est un espace de création textile autour de la technique du « tuft ». A l’initiative du projet, il y a quatre créatrices : Alice Emery, designer industriel, Charlotte Dudant, communicatrice socio-éducative, Salomé Corvalan et Mathilde Pecqueur designers textiles.

Le « tuft » (de l’anglais qui signifie “touffe”) est une technique souvent utilisée pour le tapis et qui peut être réalisée à l’aide d’un pistolet électrique. Cet outil offre une liberté du geste comparable à celle du peintre peignant sur sa toile. Contrairement à d’autres techniques textiles, le pistolet à tufter confère une immédiateté assez intuitive et ludique.

Pour M&T, une des lignes directrices du projet est la création de lien avec la population anderlechtoise. M&T est installée à la MicroFactory à Cureghem dans le nouveau site du Circularium.

Pour la MDE, ce partenariat s’inscrit dans son projet global qui consiste à œuvrer au développement individuel et social des personnes afin de permettre à chacun(e) de s’épanouir et de trouver une place dans la société.

Il vise :

  • l’émancipation des individus, c’est-à-dire le fait de sortir de la place que la société leur assigne ;
  • le développement de la puissance d’agir des personnes c’est-à-dire le fait de devenir sujet de leurs itinéraires de vie ;
  • la transformation sociale (renverser les rapports de domination);

Par le biais du projet « le tapis comme langage », la MDE vise la reconnaissance des connaissances des personnes et leurs capacités à progresser et à se développer à tous les âges de la vie. Elle reconnaît que les personnes sont détentrices de connaissances et que le savoir ne se limite pas à la culture académique et à sa diffusion. En outre, la MDE soutient que l’art, le sport, les activités ludiques et culturelles sont autant de possibilités permettant de développer les capacités de chacun à vivre ensemble, à confronter ses idées, à partager une vie de groupe, à s’exprimer en public, à écouter, etc.

Pour la MDE, développer un partenariat avec une structure locale et implantée dans le quartier est également un enjeu.

Partager sur facebook
Partager sur whatsapp
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur print

Restez en contact avec nous

Inscrivez vous à notre Newsletter

Recevoir nos dernières actualités